Pierre André rapporte ceci sur son blog: Un affilié de la CGSP signale à son délégué syndical son intention
de refuser un éventuel CDI (contrat de travail à durée indéterminée)
qui l’affecte à prester à Reyers au prétexte que prenant le tram, le
train, le bus, il ne rentre chez lui qu’à 22h15, quatre jours semaine.
« Je n’ai plus aucune vie privée. Êtes-vous en mesure de débloquer
cette situation ? »

Avisé, le président de l’interrégionale wallonne, Jean-Claude Renda réagit : « Apparemment,
cet affilié estime que le droit au travail est le droit à travailler de
9 à 17 heures dans les 70 kilomètres autour de chez lui. On ne peut que
lui souhaitez bonne chance, mais je crains que ce ne soit au Bureau de
chômage. Un peu agaçant ». Autant savoir …

J’ai l’impression d’entendre certaines personnes que je connais bien. N’aurions-nous pas mieux fait d’implanter le nouveau Musée de la Vie wallonne à Juprelle ou Momalle pour que ces personnes puissent y travailler sans problème? Comment concilier en effet l’horaire d’un musée qui ferme à 18 heures avec ces agents qui, en retournant en autobus, n’arriveraient chez eux qu’à 20 heures?

Et puis, pour garantir leur vie de famille, ne faudrait-il pas penser à fermer le musée le samedi et le dimanche?

On va certainement regretter le temps des travaux de rénovation parce que le musée était fermé! Quelle tranquillité!